Léo Drouyn en Benauges et dans le canton de Targon (Volume 14)

45.00 

Volume 14 de la collection – Ouvrage collectif de 175 pages, publié en 2008 – B. Larrieu, dir. & aut.

Catégorie : Étiquette :

Description de l’ouvrage

Léo Drouyn en Benauges et dans le canton de Targon

Volume 14 de la collection – Ouvrage collectif de 175 pages, publié en 2008 – B. Larrieu, dir. & aut.

Avant-propos :

Jean-Claude Foucher et Martine Boit

Préfaces :

– Sylvie Faravel (Léo Drouyn dans le canton de Targon)

– Sylvie Faravel, Julia Roussot-Larroque et Michel Lenoir (Léo Drouyn et l’ébauche d’une carte archéologique du canton de Targon)

– Martine Boit (l’habitat rural en Benauges et à Lugasson)

– David Souny (Le château de Benauges)

Textes et notices :

Martine Boit, Judith Canal, Sylvie Faravel, Jacques Lacoste, Bernard Larrieu, Michel Lenoir et Julia Roussot-Larroque, David Souny.

Table des matières (notices) :

– canton de Targon : Arbis, Bellebat, Bellefond, Cessac, Courpiac, Faleyras, Frontenac, Lugasson, Martres, Montignac, Romagne, Saint-Pierre-de-Bat, Targon.

> Le volume 14 des Albums de dessins de Léo Drouyn se consacre à la Benauges et au canton de Targon, zone la plus centrale mais surtout la plus secrète de l’Entre-deux-Mers ! Notre cher artiste-archéologue a multiplié les croquis du château de Bénauges, dessiné une foule de monuments et saisi de nombreux paysages notamment à Lugasson, au château de Roquefort.

Extrait de « Léo Drouyn dans le canton de Targon » :

« Ses promenades archéologiques ont conduit Léo Drouyn à parcourir entre 1841 et 1890 l’ensemble des communes du canton de Targon. Si l’on relève dans ses Notes archéologiques au moins une notice consacrée à l’une de ces communes, toutes ne furent pas illustrées de croquis et encore moins de dessins de ses Albums.

Certaines communes ne firent jamais l’objet que de quelques lignes concernant généralement leurs églises et glanées en une seule visite comme à Cantois, Ladaux (où il note quelques mots sur la maison forte d’Ories), Saint-Genis-du-Bois et Saint-Pierre-de-Bat en 1866 et à Escoussans et Soulignac en 1869. deux passages à Baigneaux en 1852 et 1866 n’incitèrent pas Léo Drouyn à prendre davantage de notes sur son église ni sur les maisons anciennes de son bourg. Les notices ainsi rédigées sont parfois illustrées d’un croquis mais ne firent pas l’objet d’un dessins spécifique….

Cinquante années de visites dans le canton furent la plupart du temps inscrites dans un projet éditorial. Les premières visites furent sans doute liées au travail du dessinateur pour la Commission des Monuments historiques et la préparation du Choix des Types… ouvrage dont les textes sont écrits par Léonce de Lamothe et achevé de publier en 1846 (visite et gravure de Benauges, portail de Lugasson pour l’Album de la Commission, mais aussis non loin, travaux sur Blasimon, Rauzan, Castelviel, Daignac, langoiran ou Cadillac) ; mais très vite l’archéologue s’exprime directement avec les premiers articles concernant des sites du canton publiés entre 1852 et 1858 dans les Actes de l’Académie de Bordeaux, le Bulletin monumental ou la revue de l’art chrétien… »  S.F.

Informations Complémentaires

Poids1.220 kg
Format :

Année de publication :

ISBN :

Lettre d'information

Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information

Vous êtes maintenant inscrit !

Share This