Porte de l’Entre-deux-Mers… et capitale du Clairet !

Dimanche 19 juillet

 

Entre plaine et côtes…

> Une découverte à pied (13,5 km env.) du patrimoine de la commune de Quinsac, organisée en partenariat avec la commune de Quinsac, l’association des Esprits de Garonne, la cave de Quinsac, les châteaux de la commune et l’association Chemin Faisant

> Visite commentée par Lionel Faye, Jean-Claude Saintout, Brigitte Lanta, un membre de la cave de Quinsac, Bernard Larrieu et les propriétaires des domaines visités : M. et Mme Coquerot, M. Stéphane Fimat, M. Eric Charmet

> Animation musicale avec La Forcelle (Lolita Ayral, Camille Raibaud)

08H30 : accueil convivial salle des fêtes de Quinsac

09H00 : départ de la randonnée

Place du village

Eglise de Quinsac ; évocation de l’ancienne église dessinée par Leo Drouyn et de la nouvelle construite par Jules Mondet. Le retable de Monclairon

Monument aux morts ; évocation de Gaston Schnegg

Domaine de Chastelet

Esconac

Evocation d’André Berry et des Esprits de Garonne

Vestiges de la chapelle de Monclairon

Visite de la Cave de Quinsac et dégustation du célèbre Clairet

12H30 : pique-nique tiré du sac à la Cave de Quinsac*

Château Grimont

Château de Bellevue et sa chapelle

Château Lestange

* possibilité d’acheter du vin à la Cave de Quinsac

17H30 / 18H00 : salle des fêtes de Quinsac, buffet et dégustation de vins des vignerons de Quinsac.

Ambiance musicale festive et gasconne avec le duo La Forcelle (Lolita Delmonteil-Ayral, accordéon et Camille Raubaud, violon)*

Manifestation gratuite

Informations

Amis de Leo Drouyn,

05 57 24 14 94

06 14 70 70 26

Courriel : lesamisdeleodrouyn@gmail.com

La Forcelle

* Un univers créatif qui s’appuie sur des éléments traditionnels où l’on retrouve des rondeaux des Landes et de Lomagne bien balancés, une courante et un congo pleins de vie et même de malice, avec ici et là des couleurs galiciennes (mazurka do Veilho, cercle Diaz), suédoises (Scottish de Aby, Mazurka Ivana)… Une musique portée par la complicité du violon de Camille et de l’accordéon de Lolita, dans laquelle la frontière entre création et tradition se veut la plus floue possible !

Lettre d'information

Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information

Vous êtes maintenant inscrit !

Share This