Henri Maignan (Bordeaux, 1815 – Rions, 1900) est un contemporain de Leo Drouyn et de la Commission des Monuments historiques. On retrouve chez lui ce goût pour le patrimoine si caractéristique des années 1850. Mais ce n’est en rien un archéologue. Ce propriétaire bien installé à Rions – il habite sur les coteaux le domaine de Thibaud d’où la vue est superbe sur la vallée de la Garonne – a une double passion ; la marine, les bateaux… et les beaux-arts qu’il pratique assidûment.

Il dessine et peint tout au long de sa vie, pour sa famille et ses amis, parfois eux-mêmes artistes ; ainsi il est proche du dessinateur et érudit bordelais Gustave Labat, qui a laissé de lui des portraits savoureux.

Découvrir l’ouvrage

Lettre d'information

Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information

Vous êtes maintenant inscrit !

Share This