Leo Drouyn dans le Midi languedocien

45.00 

Volume 21 de la collection Lèo Drouyn – Ouvrage collectif – Publication 2016 – B. Larrieu, dir. & aut.

 

Description de l’ouvrage

Volume 21 de la collection Lèo Drouyn – Ouvrage collectif – Publication 2016 – B. Larrieu, dir. & aut.

Par six fois, entre 1854 et 1868, Leo Drouyn poussa hors de ses terres d’exploration favorites d’Aquitaine

Par six fois, entre 1854 et 1868, Leo Drouyn poussa hors de ses terres d’exploration favorites d’Aquitaine, vers le grand Languedoc, les vastes contrées du Midi toulousain, du Languedoc occidental, de la vallée du Rhône, du Velay et de l’Auvergne.

Léo parcourut des terroirs qui lui étaient beaucoup moins familiers, guidé parfois par les conseils de certains de ses amis

Durant deux de ces voyages, il était accompagné par son fils Léon, dont se découvre le précoce talent au travers de dessins où le futur architecte rivalise avec son père. Léo parcourut des terroirs qui lui étaient beaucoup moins familiers, guidé parfois par les conseils de certains de ses amis, tel le marquis de Castelnau, recommandé à des notables locaux, empruntant les lignes de chemin de fer tout juste inaugurées et plus d’une fois, se mesurant avec les dessinateurs des grands recueils publiés par Taylor et Nodier, Les voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France.

Il reste que nombre de ces dessins, surtout ceux exécutés en ville, sont des documents de premier ordre, grâce aux informations qu’ils apportent sur des édifices transformés ou détruits.

Tout au long de ces carnets de dessins inédits se manifeste le talent des deux dessinateurs, partagés entre le goût de l’architecture et une propension à représenter d’abord des sites : les paysages ne manquent pas dans ces carnets et souvent la scène dépeinte d’enrichit de notations bucoliques. Il reste que nombre de ces dessins, surtout ceux exécutés en ville, sont des documents de premier ordre, grâce aux informations qu’ils apportent sur des édifices transformés ou détruits.

 

La rédaction de ce 21e volume est dirigée par le général Pierre Garrigou Grandchamp (docteur en histoire de l’art et archéologie, administrateur de la Société Française d’Archéologie), en collaboration avec Anaïs Charrier (direction du Patrimoine de la ville de Cahors), Diane Joy (chef de projet patrimoine à la communauté de l’agglomération du Grand Rodez), Maurice Scellès (conservateur en chef du patrimoine), Gilles Séraphin (architecte du patrimoine) et Bernard Sournia (conservateur en chef du patrimoine).

Informations Complémentaires

Format :

Année de publication :

ISBN :

Share This

Lettre d'information

Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information

Vous êtes maintenant inscrit !