Samedi 2 juin, ouverture de la Fête à Léo à Saint-Ferme, célèbre pour son abbaye bénédictine située entre Pellegrue et Monségur. En partenariat avec la mairie, le Groupe historique et archéologique du Monségurais, les randonneurs du haut Entre-deux-Mers, l’Office de Tourisme et les Amis de Léo Drouyn, la Fête à Léo a encore une fois mis en réseau les acteurs locaux pour la belle réalisation d’une journée de découverte du patrmoine – des patrimoines plutôt de l’Entre-deux-Mers oriental, proche de la Dordogne et du Lot-et Garonne : vieilles pierres, paysage des rebords de coteaux au-dessus du Drot, produits agricoles du terroir, vins locaux… Sous la conduite savante de l’historienne Sylvie Faravel, mais aussi des érudits locaux – Pierre Barbe, Marie-Claude Jean – nous fûmes environ 120 personnes à visiter le bourg abbatial autrefois fermé de clôtures et de portes, découvrir des moulins, cotoyer le château de la Gajante, avant de pique niquer au délicieux domaine de Gachon.

Sous la conduite de Marie-Claide Jean, la visite et la découverte in situ et sur grand écran des superbes sculptures des chapiteaux romans de l’abbaye furent le point d’orgue de la fin de journée où a été présenté, dans la salle de justice du seigneur-abbé, le dépliant et l’exposition de dix panneaux réalisés par les Editions de l’Entre-deux-Mers et Bernard Larrieu sur l’histoire, l’architecture et la sculpture de cette abbaye sans doute créée à la fin du Xe s., construite au XIIe s., en partie détruite par les Huguenots et dont la nef, de tradition romane, a été reconstruite au XVIIe s. Une exposition et un dépliant, imprimé à 5000 ex. qui seront le témoignage du passage de la Fête à Léo dans cette zone du département qui s’ouvre peu à peu à des visiteurs venus de tous pays, à la recherche d’authenticité.

Photos : Eliane Cahuzac et Bernard Larrieu

Lettre d'information

Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information

Vous êtes maintenant inscrit !

Share This